Jean-Claude Cavaillé

Domaines d’intervention

Jean-Claude Cavaillé intervient en conseil et contentieux fiscal, restructuration et transmission d'entreprises, utilisation des fiducies, droit comptable (en particulier, simulation financière de la faisabilité et des conséquences des opérations juridiques envisagées), droit des institutions à but non lucratif et du mécénat, et il s’est engagé dans des travaux de recherche sur l’impact des sources de droit d’autorité supérieure à la Loi (droit constitutionnel, droit de l’Union Européenne et de la Convention européenne des droits de l’homme) sur le droit positif et le raisonnement juridique, en particulier en matière de fiscalité et de droit des affaires.

Parcours professionnel 

Jean-Claude Cavaillé commence sa carrière en 1971 comme Inspecteur des Impôts, vérificateur de comptabilités, représentant de l'administration auprès de centres et d'associations de gestion agréées.

Il rejoint le cabinet Lyon Juriste et sa filiale OJFI à Paris comme conseil juridique et fiscal en 1981, avant d’en devenir l’un des associés en 1983.

Depuis janvier 1992, Jean Claude Cavaillé exerce comme avocat avec mention de spécialisation fiscale, directeur général du cabinet OJFI, Lyon et Paris, qui s'est dénommé successivement OJFI-Alexen et OJFI-Alister.

En décembre 2010, suite à la fusion de l'OJFI-Alister et de Lyon-Juriste, il devient cogérant du cabinet fusionné qui prend alors le nom de Ydès-Société d'avocats.

Formation 

Jean-Claude Cavaillé est titulaire d’une Maîtrise de droit public (LYON 1970) et diplômé de l’école nationale des Impôts (1971). Il est également titulaire du diplôme d’étude comptable supérieure (CNAM 1973).

Mais encore...

Jean-Claude Cavaillé est Président du conseil de surveillance de la fondation AJD-Maurice Gounon, qui accompagne les enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de détresse et d’exclusion vers l’autonomie et la citoyenneté (200 salariés, 300 bénévoles, 15 établissements ou services).

Il est également membre du conseil d’administration de la fondation France Répit, qui développe des établissements et services de répit pour les personnes gravement malades et leurs proches aidants.